1er siècle

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - sensible

Fil des billets

jeudi 16 septembre 2010

L'imminence du basculement - Présentation 01

























Visuel réalisé par Elizabeth Guyon à partir de la photo d'une sculpture de Sarah Szé

Un projet d'installation - performance de Elizabeth Guyon

Synopsis : Deux techniciens de surface, travailleurs de l'infra-monde du musée, dissertent sur ce qu'ils gardent et ce qu'ils jettent. Ils observent les usages et les usures du lieu. Dans cet espace hors du temps réel du public, à partir de leur chariot de ménage, ils déploient un univers de choses perdues et trouvées et composent une sculpture-monde fragile, en tension, inspirée mais incertaine, en permanence à la limite du basculement...

«L’imminence du basculement» est un projet en gestation.
Nous avons de la matière.
Nous avons une couleur.
Nous aurons des objets, deux personnes/personnages, des médias.
Ce serait une installation-performance. Elle pourrait avoir lieu dans un musée d’archéologie parce qu’on y bataille avec la matière de la mémoire. Mais elle pourrait tout aussi bien se déployer dans un théâtre, parce qu’on y bataille avec nos images du monde, grandes et petites.

Lire la suite...

mardi 20 juillet 2010

Le voyage immobile - vidéo 2

Projet conçut par Elizabeth Guyon, Stéfan Piat, Thomas Chirouse, Julien Ho Kim, Patrick Poisson
Commande de la Mission Cézanne 2006 pour l'exposition "Cézanne, le soleil en face", Musée Granet, Aix-en-Provence

Lire la suite...

jeudi 1 juillet 2010

Mon ailleurs c'est là - Invitation à la soirée L'Arlésienne organisée par le festival Voies-Off

Veo la arena Projection autour du projet "Mon ailleurs c’est là"
Pendant la soirée L'Arlésienne organisée par Voies-Off Mercredi 7 juillet 2010, 21h00 Cour de l’Archevêché, place de la République, Arles

Lire la suite...

samedi 26 janvier 2008

Elizabeth Guyon



Le travail de la scénographe et metteur en scène Elizabeth Guyon s’ancre avant tout sur l’expérimentation de nouveaux rapports aux publics : modifier le regard, questionner le statut même du spectateur, favoriser l’interactivité sous toutes ses formes (sensible, active) entre le spectateur et l’événement artistique. En faisant appel, encore et toujours, à la créativité du spectateur, Elizabeth tente de l’accompagner toujours plus finement dans la reconstruction personnelle du spectacle ou de l’oeuvre auquel il participe. Au travers de dispositifs contenu/support/interface de grande qualité, elle crée des expériences collectives et individuelles fortes.

Lire la suite...